Chiffres clés des énergies renouvelables en France

  • 2

Chiffres clés des énergies renouvelables en France

Afin de préparer nos réformes LRF, nous avons conçu cette infographie exclusive qui présente de manière complète et compréhensible par tous l’état actuel du développement des énergies renouvelables à travers les chiffres clés des énergies renouvelables en France.

Nous vous invitons ensuite dans le cadre de notre démocratie collaborative à nous donner vos idées sur la politique énergétique qui devra être menée en 2017.

Quelles énergies renouvelables pouvons-nous installer en France ? Quel est l’état du développement de l’énergie solaire, de l’éolien et des énergies marines renouvelables ? Réponses.

photo éolienne terrestre

 

Nous invitons par ailleurs nos lecteurs à consulter notre précédente infographie consacrée aux enjeux de l’énergie.

 

Gisements des énergies renouvelables

 

Regardons les puissances maximales installables des énergies renouvelables en France métropolitaine hors énergies marines renouvelables (source : Ademe).

Note de lecture : 1 GW (gigawatt) = 1000 MW (megawatt).

Rappelons que la puissance totale du parc français est de 129 GW en 2015.

On constate alors que le potentiel le plus important est le photovoltaïque (énergie solaire) sur les toitures et au sol. On constate également un fort potentiel de développement de la filière éolienne terrestre.

 

L’énergie solaire

 

Contrairement aux pays du sud de l’Europe tels l’Espagne où l’ensoleillement est plus important et de vastes espaces libres sont disponibles, la France ne se prête pas idéalement au développement de l’énergie solaire hormis dans les départements du sud de la France (Alpes Maritimes, Corse…)

Fin décembre 2015, la puissance photovoltaïque installée a atteint 6,2 GW, en progression de 17 % en un an. Ci-dessous, nous avons représenté l’évolution de la puissance installée au cours de la dernière décennie (source : RTE).

 

Alors qu’en 2007, l’Europe comptait la plupart des fabricants de panneaux solaires, aujourd’hui il n’y a plus aucun acteur européen dans le top 10 mondial, et cela en dépit des mesures protectionnistes adoptées par l’UE.

On estime en 2012 à 80 % les panneaux solaires installés en Europe d’origine chinoise. Autre chiffre révélateur : la Chine fournit 71 % de la production mondiale. La différence de prix est de l’ordre de 30 % environ pour des panneaux de qualité équivalente.

 

Etat des lieux de l’éolien en Europe

 

Regardons les puissances installées des parcs éoliens à terre et en mer en Europe en avril 2016 (source : The Wind Power) :

A ce jour, la France ne possède aucun parc éolien en mer opérationnel.

 

Eolien terrestre

 

Fin décembre 2015, la capacité éolienne cumulée en France s’élève à 10,3 GW dont 1,1 GW installés en 2015.

Lorsque nous regardons ci-dessous l’évolution des puissances éoliennes raccordées, on constate une très nette hausse : sur les 5 dernières années, la capacité éolienne a été multipliée par deux.

Une autre statistique à retenir : 95 % des éoliennes terrestres installées en France sont de marques étrangères.

Regardons ainsi la provenance par pays de ces éoliennes terrestres installées pour l’année 2015 :

Les énergies marines renouvelables

 

Les énergies marines renouvelables (EMR) désignent les différentes technologies permettant la production de l’électricité à partir des énergies de la mer.

L’éolien en mer exploite ainsi le vent au large des côtes, plus puissant que sur le continent. En fonction de la profondeur d’eau, on utilisera tantôt des éoliennes posées sur le fond marin (moins de 30 mètres), tantôt des éoliennes dites flottantes et ancrées.

L’énergie houlomotrice vise à exploiter l’énergie des vagues, l’énergie hydrolienne celle des courants marins et l’énergie marémotrice celle des marées.

L’Ademe a estimé les gisements suivants pour les EMR en France :

La France détient ainsi le 2ème potentiel éolien en mer le plus important d’Europe après le Royaume-Uni. Pourtant, de nombreuses incertitudes pèsent encore sur le développement à moyen et long terme de l’énergie éolienne dans l’Hexagone.

Citons également l’énergie thermique des mers qui dispose d’un potentiel important dans l’outre-mer français : la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe et la Polynésie française.

 

Le développement en cours de l’éolien en mer

 

En 2011, un appel d’offres de 10 milliards d’euros a été lancé pour attribuer les 4 parcs éoliens en mer posé de Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Nazaire et Saint-Brieuc soit 2 GW au total. En 2013 a été lancé le 2ème appel d’offres et les deux parcs de Yeu-Noirmoutier (Vendée) et du Tréport (Seine-Maritime) ont été attribués pour un total de 1 GW et un coût de 3,5 milliards d’euros.

Ces 6 parcs éoliens ont été attribués à Alstom (maintenant General Electric) et Areva (en cours de rachat par l’allemand Siemens).

En avril 2016, a été annoncé le lancement d’un troisième appel d’offres au large de Dunkerque.

En outre, le 4 avril 2016 s’est terminé un appel d’offres pour des « fermes pilotes » comportant entre 3 et 6 éoliennes flottantes dans 4 zones qui ont été sélectionnées par le ministère de l’Ecologie. Néanmoins, il ne s’agit que de parcs expérimentaux et les premières fermes commerciales d’éoliennes flottantes ne sont pas planifiées en France.

La France poursuit un rythme de développement de l’éolien maritime moins rapide que ses voisins européens, citons par exemple l’Allemagne qui ambitionne 25 GW à l’horizon 2030 ou bien surtout la Grande Bretagne et ses 40 GW d’objectif à pareille date.

 

Le développement de l’hydrolien en France

 

La France possède le second potentiel hydrolien d’Europe avec 3 GW après le Royaume-Uni. 80 % du potentiel français se situe dans le raz Blanchard (Cherbourg) et le Fromveur (Brest). Le potentiel des courants marins est estimé à 12 GW pour l’Europe et près de 100 GW au niveau mondial.

En 2014, deux projets de « fermes » expérimentales d’hydroliennes ont été sélectionnés et attribués à des industriels et énergéticiens français (EDF et Engie).

 

Hydroliennes françaises

 

Le premier, le projet Normandie Hydro, consiste en l’installation de 7 hydroliennes de 2 MW chacune (soit un total de 14 MW) dans le Raz Blanchard (Basse-Normandie).

Le second, le projet Nepthyd – également situé dans le raz Blanchard – prévoit l’installation de 4 hydroliennes de 1,4 MW chacune. Le coût des deux projets est de 213 millions d’euros. La date de mise en service est prévue en 2017-2018.

Par ailleurs, une PME française a immergé une hydrolienne en juin 2015 au large d’Ouessant dans le Fromveur.

 

Regard sur la transition énergétique en Allemagne

 

L’Allemagne sert très souvent d’exemple quand on parle de politique énergétique. Pourtant beaucoup de préjugés circulent sur le coût réel de l’Energiewende allemand. Quelle est la part réelle des énergies renouvelables dans le mix électrique ? Eléments de réponse.

Au début des années 2000, l’Allemagne adopte une sortie progressive du nucléaire et développe massivement les énergies renouvelables, particulièrement l’éolien.

Pourtant, aujourd’hui sur les 614 TWh d’électricité produite en Allemagne en 2014, 58 % proviennent encore de ressources fossiles particulièrement polluantes (charbon, pétrole et gaz naturel) et 16 % du nucléaire – en nette diminution depuis les années 2000.

Les énergies renouvelables ne représentent finalement que 26 % du mix électrique allemand (dont 9 % d’éolien et 7 % de biomasse) (source : BDEW).

Lorsque nous regardons la consommation totale d’énergie (électricité inclue) en Allemagne, on constate que là encore que le pétrole et le gaz naturel représentent plus de 60 % (source : IEA).

Le surcoût du déploiement des énergies solaire et éolienne en Allemagne est de 24 milliards d’euros par an. Celui de la transition énergétique a été évalué par le ministre de l’Écologie allemand, à 1 100 milliards d’ici 2050.

 

Notre mouvement politique Le Réveil de la France est le premier à avoir présenté les chiffres clés des énergies renouvelables en France de manière complète et transparente. Si vous avez une question, n’hésitez pas à nous contacter. Nous espérons qu’après avoir lu notre infographie, vous aurez des idées, souhaiterez les soumettre simplement sur la page Energie et Environnement de notre projet et écrirez vos commentaires.

 

© Propriété Le Réveil de la France 2016 – Tous droits réservés

A propos de l'auteur

Nicolas Taupin

Président du think tank Le Réveil de la France

2 commentaires

Polaire

18 avril 2016 à 10:40

La fabrication d’éoliennes en France aujourd’hui ? Quelles entreprises, Quelle puissance, Leur nature (terre, mer)

Jean-Luc

11 avril 2016 à 11:26

L’énergie des vagues, c’est l’énergie du futur.

Défiscalisable, rentable, éthique, HACE lance son crowdfunding sur HAPPY Capital
https://happy-capital.com/318_HACE

Innovation de rupture de l’énergie, HACE est non-intermittent, sans carbone, et très compétitif, pour remplacer les énergies fossiles et faciliter la transition énergétique.

Le prototype démarre de façon trés démonstrative avec des vagues chaotiques de seulement 4cm de hauteur: http://www.youtube.com/watch?v=XNR1K0PrFOc

animation du principe de base:
https://drive.google.com/file/d/0B2RZso8AHL8OS1RUYWo1Yk9jNW8/view?usp=sharin

Quand le soleil se couche, et que le vent faiblit, HACE continue de produire votre énergie propre, car il y a toujours des vagues.

Si certains de vos contacts sont sensibles à ces solutions, veulent défiscaliser, ou investir, prévenez les, car j’ai besoin de l’aide de tous ceux qui pensent qu’il est nécessaire d’agir pour la planète.

Merci d’avance.

Répondre

Suivez-nous sur Twitter

Nos publications Facebook

Le Réveil de la France

1 month 4 weeks ago

Diminuer de 20 % tous les salaires des élus et hauts fonctionnaires français, vous êtes d'accord ? Découvrez nos 9 autres propositions dans l'article ci-dessous :)

Le Réveil de la France

2 months 16 hours ago

Vous souhaitez être impliqué(e) dans la vie de votre commune ? Découvrez l'initiative Fluicity qui vise à développer la participation des citoyens.

#Fluicity est une plateforme innovante pour rétablir la confiance entre citoyens et décideurs publics au niveau local. #edemocracy #smartcity #civictech

Le Réveil de la France

4 months 1 day ago

Pour continuer le réveil de la France, nos fondateurs Nicolas Taupin et Sébastien Taupin ont décidé de poursuivre leur engagement et de se déclarer candidat aux législatives dans les Yvelines. 👉 Le site de campagne : www.nicolastaupin2017.fr

Inline
Inline