Comprendre les enjeux de l’énergie

  • 0

Comprendre les enjeux de l’énergie

Catégorie : Infographies

En cette semaine où la COP 21 occupe une place importante dans les médias, nous souhaitons éclairer les débats pour que chaque citoyen ait les cartes en main pour comprendre les enjeux de l’énergie pour la France. Dans ce qui suit, nous vous proposons donc notre première infographie exclusive qui rend accessible à tous les chiffres clés de l’énergie en France.

.

Infographie – comprendre les enjeux de l’énergie

.

Qu’est-ce que le mix énergétique ? Quelle est la part du nucléaire en France ? Quelles sont les énergies qualifiées de renouvelables ? Quelle place occupent-elles en France ? Quel est le prix de l’électricité ? L’énergie : est-ce important pour les Français ?

En 2014, les ménages français ont consacré 86 milliards d’euros à leurs achats d’énergie soit 2 980 € par ménage et 9 % de leurs dépenses totales. La répartition est la suivante :

Il ne faut donc pas perdre de vue que les débats politiques liés à l’énergie nous concernent tous, ainsi que nos entreprises.

Définitions préliminaires : Pour satisfaire ses besoins énergétiques, chaque pays utilise dans des proportions différentes les énergies dont il dispose : c’est ce qu’on appelle le mix énergétique. Ensuite, il faut faire la distinction entre la puissance qui s’exprime en Watt (symbole W) et l’énergie qui s’exprime en watt par heure (noté Wh). Enfin, on va ajouter des préfixes devant les unités : kilowatt kW (1000 W), mégawatt MW (1 million de W), gigawatt GW (1 milliard de W) et térawatt (1000 milliard de W).

/

La production d’électricité en France

.

En France, en 2014, la puissance installée du parc de production d’électricité est de 129 GW.

La production d’électricité est quant à elle de 541 TWh.

Ainsi en France, 77 % de l’électricité produite est issue de nos centrales nucléaires, 13 % de nos 400 barrages hydrauliques, 5 % de nos centrales thermiques, 3 % de l’éolien, 1 % du solaire et 1 % d’autres renouvelables. A retenir : 18 % de l’électricité produite provient des énergies renouvelables. Les centrales thermiques jouent quant à elles un rôle d’appoint dans la production d’électricité.

Ci-dessous l’évolution de la production d’électricité en France de 1971 à 2013 en fonction des ressources utilisées.

IEA France - Electricity generation by fuel

Note de lecture : coal = charbon, oil = pétrole, nuclear = nucléaire.

Source : Based on IEA data from IEA Statistics 2015 © OECD/IEA 2015, IEA Publishing. Licence

 

Consommation d’énergie

.

Analysons maintenant la consommation d’énergie (pétrole, gaz, électricité) en fonction des secteurs d’activité.

A noter que les transports ne consomment que 3 % de l’électricité produite en France alors que l’énergie qu’ils nécessitent provient à 93 % de produits pétroliers. Il en est de même des secteurs de l’agriculture et de la pêche qui utilisent à plus de 80 % des ressources fossiles pour leur énergie. A noter enfin, que le gaz et le pétrole représentent respectivement 29 % et 16 % de l’énergie finale consommée par le secteur résidentiel (l’électricité 33 %).

La consommation d’énergie finale (au stade de son utilisation par le consommateur final) en France en 2014 se répartit comme suit. On constate ainsi que le pétrole et le gaz représentent à eux deux 61 % de ce total.

Ci-dessous l’évolution de la consommation d’énergie en France de 1971 à 2013 en Mtep (unité d’énergie) (source : Agence Internationale de l’Energie).

IEA France - Total final consumption by fuel in Mtoe

.

Facture énergétique

.

La France importe près de 98 % du gaz et près de 99 % du pétrole et du charbon qu’elle consomme. La facture des énergies fossiles est de 45 Mds € pour le pétrole (82 % du total), de 10,3 Mds € pour le gaz et de 1,4 Mds € pour le charbon. En revanche, la production d’électricité reposant principalement sur le nucléaire et l’hydraulique, elle nécessite peu d’importations énergétiques. L’électricité est même un poste excédentaire et ses ventes rapportent chaque année 2,1 Mds €.

La facture énergétique totale de la France est ainsi de 54,6 Mds € en 2014 (soit 2,6 % du PIB). Elle dépasse légèrement le déficit commercial de la France qui est de 53,8 Mds €. La facture énergétique représente 14 % des importations totales en 2014.

Notons que cette facture ne prend pas en compte l’uranium utilisé pour alimenter les centrales nucléaires françaises : il faut donc ajouter 800 M€ (estimation 2013).

.

Indépendance énergétique

.

Le taux d’indépendance énergétique officiel de la France en 2014 est de 55,8 %. Cet indice représente le rapport entre l’énergie primaire produite dans le pays et celle consommée. En clair, la dépendance de notre pays aux importations étrangères d’énergie. A noter que ce taux calculé par l’Insee à partir de l’énergie primaire ne tient pas compte de l’uranium importé des mines gérées par Areva.

.

Emissions de CO2 dues à la combustion d’énergie

.

La combustion d’énergie fossile est responsable de plus de 80 % des émissions de dioxyde de carbone (qui est un gaz à effet de serre) dans le monde. Parmi les émissions dues à la combustion d’énergie, on inclue celles liées à la transformation d’énergie (production d’électricité, raffinage de pétrole, etc.) et celles liées à un usage final des secteurs économiques. On distingue parmi ces derniers les transports, l’industrie, l’agriculture et la pêche et le résidentiel-tertiaire.

Total d’émissions de CO2 dans le monde en 2012 dues à la combustion d’énergie : 31,7 milliards de tonnes (+ 51 % depuis 1990).

La Chine représente 26 % des émissions de CO2 dans le monde, les Etats-Unis 16 %. Même si l’Europe et l’ex-URSS représente un total de 20,1 % des émissions mondiales, on constate que la France fait partie avec 1,1 % des émissions mondiales des pays industrialisés produisant le moins de CO2 (334 millions de tonnes, -5,4 % depuis 1990). Un Français émet 3 fois moins de CO2 qu’un habitant des Etats-Unis.

.

Coût de l’électricité

.

À l’heure où on ne parle plus que de compétitivité de la France et de ses entreprises, il convient de rappeler que, grâce à l’énergie nucléaire, le prix du MWh en France est l’un des plus bas d’Europe (même s’il reste supérieur au prix américain) : 88 € et 134 € pour l’industrie et les particuliers contre 133 € et 247 € en Allemagne (chiffres 2014). Aux États-Unis, le prix de l’électricité est de 30 à 50 % inférieur au prix français (il dépend des Etats).

A remarquer : l’Allemagne qui a réduit très fortement le prix de l’électricité pour son industrie.

Dans les prochains jours, nous vous proposerons une deuxième infographie avec les chiffres clés de la transition énergétique.

enjeux de lenergie
 

Sources

.

Le montant de la facture énergétique française

Bilan énergétique de la France en 2014, INSEE

Rapport de RTE France – Bilan électrique 2014

Les émissions de CO2 dues à la combustion d’énergie dans le monde en 2012

Transition énergétique – 10 chiffres pour comprendre le débat, Le Monde

 

© Propriété Le Réveil de la France 2015 – Tous droits réservés

.


A propos de l'auteur

Nicolas Taupin

Président du think tank Le Réveil de la France

Valoriser l’intelligence collective

Contribuez, échangez, collaborez et donnez nous vos idées pour la France.

Suivez-nous sur Twitter